Aller à la page Formation aux Sagesses d'Orient et d'Occident

Agenda

Consulter l'agenda complet

  • Les Grands Sophistes grecs - Protagoras, le statut de l'homme-mesure
    jeudi 4 octobre 2018 de 10h à 12h
    19 Bd Salvator 13006 Marseille

  • Les Grands Sophistes grecs - Gorgias, le statut du réel et de la connaissance
    jeudi 11 octobre 2018 de 10h à 12h
    19 Bd Salvator 13006 Marseille

  • Les Grands Sophistes grecs - Hippias, le sophiste politique
    jeudi 18 octobre 2018 de 10h à 12h
    19 Bd Salvator 13006 Marseille

LE MYTHE DE PSYCHE

 

 

Dans "L'Ane d'Or", Apulée, philosophe romain initié aux mystères d'Isis au terrain siècle de notre ère, nous transmet, sous forme romancée, le mythe de Psyché qu'il ne pouvait dévoiler davantage en tant qu'initié.

 

PSYCHE était la plus belle et la plus jeune des trois filles d'un Roi de la Grèce mythique. Tous les sujets se pressaient autour d'elle pour l'admirer et lui rendaient culte, en oubliant la dévotion due à la déesse de l'Amour, VENUS.

 

La déesse de l'Amour en conçut alors une jalousie vengeresse et appela son fils CUPIDON à son aide, lui demandant d'inspirer à PSYCHE de l'amour pour le plus laid et méprisable des mortels.

 

CUPIDON banda son arc et s'envola vers la jeune fille, mais il fut tellement charmé par sa beauté qu'il s'éprit d'elle et n'exécuta pas les ordres de sa divine mère.

 

Tandis que les deux sœurs de PSYCHE épousaient de riches personnages, la belle jeune fille ne se décidait pour aucun prétendant. Fort soucieux, le Roi, son père, consulta l'oracle humain, qui lui ordonna de vêtir sa fille de noir et de l'accompagner en haut d'une colline où un serpent hideux viendrait s'unir à elle.

 

Malgré son désespoir, le Roi exécuta les ordres des Dieux et abandonna PSYCHE. Alors s'éleva un suave vent et le souffle de ZEPHYR transporta la jeune fille dans les airs pour la déposer saine et sauve dans une douce prairie odoriférante où elle s'endormit.

 

Le lendemain, lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle se trouvait dans le jardin enchanté d'un palais d'or et d'argent incrusté de pierreries. Elle s'approcha, inquiète et curieuse, de la demeure inconnue et entendit le son d'une voix qui l'invitait à pénétrer dans la riche demeure. Elle poussa la porte et trouva dans des salles luxueuses un bain tout préparé et un lit somptueux où elle s'étendit à la tombée de la nuit.

 

Elle se rendit compte peu après d'une présence à ses côtés et elle crut que c'était le mari dont lui avait parlé l'oracle. Cet époux amoureux et tendre demanda à PSYCHE de ne pas tenter de le regarder. PSYCHE tomba amoureuse de son invisible époux.

 

La jeune fille, en outre, obtint bientôt l'autorisation de regagner pour quelques jours son foyer et de revoir ses parents. Mais ses sœurs, en la trouvant si heureuse, tentèrent d'insinuer le doute dans son cœur et lui déclarèrent que, dans les ténèbres de la nuit, elle devait certainement s'unir à un monstre.

 

Bouleversée, PSYCHE, dès la tombée de la nuit qui suivit son retour au palais, s'approcha de son époux endormi, avec un couteau et l'éclaira de sa lampe. Au lieu d'un monstre, elle distingua CUPIDON, le plus beau et aimable de tous les Dieux. Éblouie, elle avança la lampe encore plus près et une goutte d'huile bouillante tomba alors sur l'épaule de son divin époux.  Celui-ci s'éveilla en sursaut, reprocha à PSYCHE sa méfiance et disparut.

 

Folle de douleur, l'infortunée erra à sa recherche et s'adressa finalement à VENUS.

 

La déesse, trop heureuse de se venger, retint PSYCHE à son service et lui imposa des travaux rudes et humiliants. Mais aucune tâche ne semblait impossible à la jeune fille, tant son amour lui donnait du courage et de la persévérance.

 

Avec l'aide des fourmis, elle tria des grains de toutes espèces que VENUS avait mélangé.

 

Elle rapporta la laine d'or de moutons féroces, grâce à l'aide d'un loup.

 

Grâce au concours d'un aigle, elle put puiser l'eau de la source de Jouvence, au sommet d'une haute montagne.

 

En suivant les conseils d'un vieillard, elle trouva l'entrée de l'Hadès et sut apaiser CERBERE pour parvenir jusqu'à PROSERPINE, au plus profond des Enfers, et rapporter à VENUS une potion de la Reine des Ombres.

 

Cependant, sa curiosité faillit la perdre une deuxième fois. Elle ouvrit la boîte qui lui avait remis PROSERPINE et sombra dans un profond sommeil.

 

Pendant ce temps, CUPIDON, enfermé dans le palais de sa mère, mourait d'amour pour la belle PSYCHE, jusqu'au jour où il réussit à s'envoler par une des fenêtres de la demeure et lorsqu'il retrouva son épouse endormie, il l'éveilla d'une légère piqûre de ses flèches.

 

VENUS ne resta pas insensible, devant tant d'Amour et MERCURE ravit PSYCHE de la Terre et la déposa dans le palais des Dieux, où elle but l'ambroisie et le nectar qui confèrent l'immortalité.

 

Ainsi, pour toujours, elle put rester unie avec l'AMOUR.